Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 14:59

DUNKERQUE - samedi 01 novembre :  11h à 12h :.

Rassemblement pacifiste en hommage à Rémi Fraisse, militant de 21 ans retrouvé mort le 26-10-2014, après des affrontements lors de la manifestation contre la construction du barrage du Testet (Sivens).

L'objectif du rassemblement devant la sous-préfecture de Dunkerque est de rendre hommage à Rémi, de soutenir sa famille. 
événement Facebook à partager, à diffuser :
https://www.facebook.com/events/723187411107541/
 

lire aussi ceci :

 

http://www.humanite.fr/les-parents-de-remi-fraisse-appellent-au-calme-lors-des-hommages-leur-fils-555905

 

**************************************************************************************************************************************

 

Sivens : France Nature Environnement en deuil

C’est avec une intense émotion et la plus grande tristesse que nous avons appris la mort de Rémi Fraisse, 21 ans, dimanche, à Sivens (Tarn). Rémi était un jeune militant investi au sein de Nature Midi-Pyrénées, association affilée à France Nature Environnement. Actif au sein du groupe botanique de l'association naturaliste basée à Toulouse, il participait notamment au suivi de la flore protégée en Haute-Garonne où il assurait la coordination du suivi de la Renoncule à feuille d'ophioglosse. 

Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement : « Nos pensées vont d’abord à la famille de Rémi, à ses proches et ses amis de Nature Midi-Pyrénées. Nous nous associons à leur peine. Pacifistes par nature, nous condamnons fermement toute forme de violence : nul ne devrait mourir parce qu’il s’oppose à un projet insensé. C’est un jour de deuil pour le mouvement écologiste français et pour FNE. La responsabilité des pouvoirs publics et de l’Etat est engagée. » 

Nature Midi-Pyrénées dont Rémi Fraisse était membre, invite tous ceux qui le souhaitent à déposer un message en sa mémoire sur la page Facebook de l'association.

*****************************************************************************************************************************************

Lettre de l'ADELE à la famille :

 


Association de Défense de

l’Environnement du Littoral-Est

de DUNKERQUE

  

 

 

 

 

 

 

A Madame, Monsieur FRAISSE  les parents ,

 les membres de la famille et tous les amis de Rémi

 

Madame ou Monsieur le Président de l'Association Nature Midi Pyrénées

 

 

 

Nous, membres d'une association de défense de l'environnement dénommée ADELE rattachée à la fédération  d'associations ADELFA Dunkerque et à la fédération régionale  NORD NATURE ENVIRONNEMENT Lille, qui ne cessons de nous  battre contre les dossiers d'étude d'impact incomplets portant sur des projets ne répondant pas aux réalités du terrain, ne pouvons supporter ce qui est arrivé à Rémi,

 

Aussi , nous tenons à vous adresser  nos sincères condoléances.

 

C'est tout à fait  injuste et nous ne comprenons pas qu'une telle situation puisse encore se produire dans un pays réputé civilisé doté d'une administration qui se veut moderne et exemplaire.

 

Pourquoi en est on arrivé à ce stade dramatique ?

Est-ce un manque de communication et de concertation préalable, en amont, avec tous les interlocuteurs concernés par le projet  ?

 

Ce qui est arrivé à Rémi doit nous inciter à rester solidaires pour défendre des causes justes et faire en sorte que les projets de cette nature puissent être débattus le plus en amont possible en toute sérénité.

 

 

La présidente de l'association ADELE

et les membres du bureau

 

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:05

Capture-d-ecran--65-.jpg

 

BILAN de la réunion du 17 septembre :

145 personnes de Bray-Dunes et Zuydcoote ont assisté à cette réunion publique, salle Dany Boon.

C'est essentiellement Rebecca Guignard de la CUD, en charge du dossier, qui a fait le point sur l'avancement du projet.

 

1er tronçon : Rosendael - Leffrinckoucke il  est  terminé et sera  inauguré le samedi 20 octobre. Il est déjà emprunté par de nombreux cyclistes, notamment des scolaires.

 

2è tronçon : Leffrinckoucke - Zuydcoote, il doit être commencé prochainement. Son tracé est déterminé, il longera la voie ferrée. Travaux prévus pour 2015

 

3è tronçon : Zuydcoote - mairie de Bray-Dunes, son tracé est déterminé , il longera la voie ferrée au Sud de celle-ci puis au Nord au niveau du collège. Travaux prévus pour 2016

 

4è tronçon : Le tracé n'est pas déterminé. Deux possibilités : le long de la voie ferrée au sud de celle-ci ou au sud des habitations, à travers champs jusqu'à la frontière. Travaux prévus pour .... ?

 

Les observations des riverains :

  • Sur le secteur de Rosendael, ils craignent des incivilités
  • Les véhicules motorisés ne sont pas autorisés, comment se fera la surveillance ?
  • Remarque pour les poussettes et fauteuils des handicapés : les ouvertures des chicanes posent problème, il faudrait un double sens d'ouverture.

Remarque de l'ADELE :

 

L'association ADELE insiste pour que le tracé du 4è tronçon à Bray-Dunes se fasse le long de la voie ferrée au Sud de celle-ci, l'objectif étant un mode de transport doux pour les Bray-Dunois et leurs enfants qui habitent rue Albert Premier et rue A. Coolen.

La route existante étant trés dangereuse pour les cyclistes.

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 14:33

La municipalité de Bray-Dunes accueille plus de 200 étudiants de l' I S A de Lille..

Les objectifs :

  •  une sensibilisation à la protection des plages, des dunes, du milieu marin par une collecte des déchets.
  • Connaître la station balnéaire, son histoire, ses atouts.
  • Profiter d'activités sportives et ludiques en rapport avec le vent...

AFFICHE-CHA-01.jpg

 

DSC06042.jpg

 

dechets-2402.JPG

270 étudiants de l'Institut supérieur de l'Agriculture : "Bizutage de la promotion 21" 

Par cette journée ensoleillée, notre littoral a été mis en valeur. Après un accueil fait par les associations qui militent sur Bray-Dunes, une récolte des déchets était organisée. Il n'y avait que peu de déchets ce jour là mais quelques sacs ont été remplis. Bravo les étudiants !

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 12:06

L'A D E L E  soutient le collectif "Stop TAFTA"  

"Refusons un monde qui gouverne par les multinationales"

 

Le 20 mai 2014, le collectif local Stop TAFTA «Dunkerque » a été créé à l’initiative d'associations, de 

partis politiques, de syndicats et de citoyens afin de se mobiliser contre la poursuite des 

négociations du grand marché transatlantique.

En effet, depuis juillet 2013, se sont ouvertes dans le plus grand secret des négociations entre les 

États- Unis et l’Union européenne en vue d’un accord sur le commerce et l’investissement. Ce 

projet de traité est connu sous le nom de TAFTA (Transatlantic free trade agreement) PTCI ou TTIP 

ou encore Grand Marché Transatlantique (GMT). 

L'entreprise de libéralisation du commerce international a pris un tournant inédit depuis la 

création de l'OMC en 1995. Mais les négociations se trouvent souvent bloquées, notamment 

depuis l'échec du « cycle de Doha » en 2001. 

Continuer de promouvoir le libre-échange impliquait de mettre au point une stratégie de 

contournement. Le Grand Marché Transatlantique représente l'aboutissement de cette stratégie : 

signées entre les deux plus grandes puissances commerciales, ses dispositions s'imposeraient à 

toute la planète. 

Concrètement, ce projet vise trois objectifs principaux : éliminer les derniers droits de douane, 

réduire les barrières non-tarifaires par une harmonisation des normes vers le bas et donner des 

outils juridiques aux investisseurs pour casser tout obstacle réglementaire ou législatif au libre-

échange. 

De ce fait, plusieurs menaces pèsent sur les peuples européen et américain. En ce qui nous 

concerne, le droit du travail pourra être remis en cause, les services publics seront ouverts à la 

privatisation, les normes sanitaires, environnementales, sociales, techniques seront allégées, les 

données personnelles ne seront plus protégées, etc. 

L’État signataire, mais aussi toutes les collectivités territoriales seront impactées par ce traité. Les 

multinationales, par un mécanisme de règlement des différends, pourront traîner en justice ces 

collectivités, ou l'Etat français devant des tribunaux internationaux pour imposer leur loi, et faire 

valoir leurs « droits ». La perte de démocratie et de souveraineté est indéniable. 

De nombreux exemples à travers le monde le confirme : Veolia en 2011 a attaqué l'état Égyptien à 

cause d'une augmentation du salaire minimum ; en 2004, le groupe américain Cargill a fait payer 90,7 millions de

dollars au Mexique, reconnu coupable d'avoir créé une nouvelle taxe sur les 

sodas ; aujourd'hui Vattenfall, entreprise suédoise de distribution d'électricité, attaque le

gouvernement allemand pour son choix de sortir du nucléaire d'ici 2022. 

Sur les quelques 500 contentieux recensés à travers le monde depuis les années 1950, 80% ont été 

déposés entre 2003 et 2012. Tous les gouvernements signataires du TAFTA pourraient alors se 

trouver exposés aux mésaventures citées précédemment. 

Il est encore temps de rejeter massivement ce traité. Par le passé, des collectifs citoyens se sont 

mobilisés pour annuler la mise en place d'autres traités de libre-échange tels que l'AMI (Accord 

Multilatéral d'Investissement) en 1998, et l'ACTA en 2010. 

C'est pourquoi le collectif appelle à un rassemblement citoyen pour informer et sensibiliser les 

citoyens du danger que représente le grand marché transatlantique :

le samedi 21 juin 2014 à 10h30 Place de la République à Dunkerque. 

Collectif STOP TAFTA DUNKERQUE – stop.tafta.dunkerque@gmail.com 

Si vous n'avez pas très bien saisi ce que sous entend le fameux traité transatlantique ou TAFTA prenez 5 minutes pour lire cette  « BD » belge, très bien faite . Lire jusqu'au bout , c'est clairement expliqué et amusant à lire…si le sujet n'était pas aussi grave!!!

Et penser à faire suivre à vos contacts

Pensez à vos enfants et petits enfants...

 

Cliquez ici    link

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 11:33

Samedi 14 juin de 15h à 17h nous avions rendez-vous à la ferme des Jésuites à Grande Synthe.


L'objectif de cette visite était de découvrir, grâce à l'Association Circéa, le jardin des plantes médicinales créé par le Professeur Caudron ...

 

"La phytothérapie apporte la joie de soulager ou de guérir par un geste thérapeutique dénué de nuisance"

 

Lien avec l'Association CIRCEA : link

 

MEDIA_00d92db5-c95d-40b4-8ff5-761d18aa81c8.jpg

 

Le professeur Caudron n'était pas présent mais  nous avons été enchantés de notre visite guidée par des passionnés.

 

100_3503.JPG Le 14 juin 2014

 

100_3513.JPG

 

 

Ci-dessous un extrait de la brochure "Grande Synthe, la ville où jardin rime avec urbain"

 

lien :     link

 

 

p18 gde synthe097

 

Pour connaître les programmes des visites et réserver, contacter l'Office de tourisme de Grande Synthe :

Entrée gratuite

Uniquement le samedi de 14h30 à17h00 sur rendez vous avec le Professeur Caudron.

 

Inscription obligatoire à l'Office de Tourisme** de Grande-Synthe au 03 28 27 84 10

 


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 12:22

Tous à vélo à Bray-Dunes, "balade" organisée par l'Association ADELE et soutenue par l'ADAV et l'Association belge Treekhaak73 s'est déroulée sous le soleil et la bonne humeur le dimanche 18 mai de 10h15 à 11h. Ce sont environ 300 personnes, petits et grands : à vélos, à rollers, à pieds, en  poussette .. qui sont venus manifester leur intérêt pour cette partie de la voie verte qui doit relier Dunkerque à le Belgique. L'objectif est de débloquer le projet sur le secteur de Bray-Dunes.

 

Vidéo youtube link 

 

Diaporama :   link    

 

article de la Voix du Nord : link

 


voie-verte-4700--1-.JPG 

 

voie-verte-4733.jpg

 

voie-verte-4756--1-.JPG

 

  DSC05663.JPG  voie-verte-4736--1-.JPG 

 

voie-verte-4797.JPGDSC05686.JPGlinkDSC05662.JPG

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 09:22

Pour le déblocage du projet VOIE VERTE entre bray-dunes et Zuydcoote ....

link

 

artle-Phare-1---087.jpg

 

Tract Voie verte5trajet-du-parcours-velo080.jpg

 

 

A bientôt !

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 09:15

Résumé en photos de la journée du 22 mars 2014 à Leffrinckoucke :

link

 

Net-plage--133-.JPG

 

 

P1060708 (Medium)

 

 

 

Net-plage--157-.JPG

 

 

22-mars-2014 9957   Net-plage--122-.JPG

 

 

Net-plage--167-.JPG   Net plage (162)

 

 

Net plage (30)  Net-plage--37-.JPG   Net-plage--39---1-.JPG

 

 

Net-plage--150-.JPG

 

Bilan : 

 

Plus de 200 personnes ont participé.

 

12m3 de déchets récoltés

 

Une organisation au TOP, grâce à l'association USL jogging. Félicitations !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 09:11

Comme chaque année, la Surfrider Foundation invite les associations locales à organiser une action en faveur du milieu marin et de l'estran. Sur le littoral dunkerquois, c'est l'USL jogging qui organise un nettoyage de plage. L'Adèle fait partie des associations qui encadrent l'opération.

 

Nettoyage de plages IO 2014 les Associations du Littoral du

 

 

Et pour les enfants : 

 

Concours BD « Raconte l'histoire d'un déchet »

Règlement

Contexte du concours :

Ce concours à vocation pédagogique pour les enfants est lancé par le collectif d’associations du littoral Dunkerquois (USL Jogging, CPIE Flandre Maritime, l’ADELE, DFC Kite, Kite UNSS, Europlage SpeedSail, les Albatros, SUP59, Longe Cote, CHFM, le CLIPON, OCEAMM) qui se mobilisent avec le support de la ville de Leffrinckoucke, du SIDF et du Port de Dunkerque pour une action de nettoyage de plage dans le cadre des Initiatives Océanes 2014.

Article 0 : Inscriptions au concours

L’inscription au concours se fera exclusivement le jour du nettoyage de plage du 22 Mars 2014 grâce au formulaire en pièce jointe.

Article 1 : Matériaux utilisés

Les dessins devront être réalisés à partir d'un déchet trouvé sur la plage lors de l'opération "Initiatives Océanes" du 22 mars 2014 Europlage Digue Est de Leffrinckoucke. Une photo de l'enfant avec l'objet sera prise sur place à l’issue du ramassage par le photographe officiel de la manifestation, puis envoyée par mail aux parents.

Article 2 : Forme de l’œuvre

La réalisation de l’œuvre se fera sous forme de bande dessinée. Aucune forme spécifique n’est imposée cependant la dimension doit être en format A3 avec au moins 4 parties qui représentent :

l’origine du déchet,

 ce qui lui est arrivé pour devenir déchet,

 comment il est arrivé sur la plage,

ce qui va lui arriver ensuite.

 

La photo du déchet peut-être découpée et collée ou décalquée mais l’objet doit apparaître dans chaque partie.

Article 3 : Catégories

Chaque enfant peut concourir :

soit dans la catégorie individuelle qui est définie par 2 catégories :     6-8 ans    ou      9-11 ans 

soit dans la catégorie école/classe (si son école/classe participe au concours)

 

Article 4 : Réception des œuvres

Les œuvres seront impérativement réceptionnées par les organisateurs avant le 18 avril 2014.

Elles peuvent être déposées :

Au CPIE Flandre Maritime (Rue Jean Delvallez à Zuydcoote)   

A la Maison de l'Environnement (106 Avenue du Casino Dunkerque) au nom de l'ADELE.

 

Article 5 : Prix et Récompenses

Il sera attribué pour : - Les catégories Individuelles : 6-8 ans et 9-11 ans :

2 grands Prix du Jury

1 grand Prix du Public

                                       - La catégorie Ecole/Classe :

2 grands Prix du Jury

La remise des prix du concours se fera le samedi 10 Mai 2014 à 18h00 au cours de la cérémonie des récompenses de la manifestation « Entre Dunes et Mer » qui se déroulera à Leffrinckoucke.

Article 6 : Exposition des œuvres-Grand Prix du Public

Pour le grand Prix du public, une pré-sélection des œuvres (10 au maximum, soit 5 en catégorie individuelle 6-8 ans et 5 en catégorie individuelle 9-11 ans) se fera en amont par le Jury pour ensuite être soumise au vote du public. Les œuvres pré-sélectionnées seront numérotées, puis exposées au grand public sur le stand Développement Durable lors de la manifestation « Entre Dunes et Mer » le 10 Mai 2014 à Leffrinckoucke de 13h30 à 17h00. Une urne sera prévue à cet effet.

Les 10 dessins pré-sélectionnés seront tous récompensés. Ceux qui ne le seront pas vont cependant être présentés au grand public sous forme de classeur.

Article 7 : Restitution des œuvres

Les œuvres non sélectionnées pourront être récupérées au plus tard le 31 Mai 2014 auprès des organisateurs. En cas de non récupération dans les délais, les organisateurs deviennent propriétaire de l’œuvre et déterminent ainsi son devenir.

Article 8 : Divers

La participation au concours implique l’acceptation de ce règlement. Les modalités du concours ne pourront donner lieu à aucune contestation. Les photographies des participants primés à la remise des Prix pourront faire l’objet de publications par les organisateurs pour la promotion du concours (autorisation du responsable légal des enfants à donner lors de l’inscription). Tout ou partie des dessins pourront faire l’objet de publication sur les sites Web des associations membres du collectif.

Plus d’infos sur : www.entredunesetmer.org ou par téléphone : 0670029047 ou 0328268676

ADELE : asso-adele@orange.fr CPIE Flandre Maritime : eve.denechere@cpieflandremaritime.fr

 

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 08:34

Suite au dépôt, en mairie,  de la lettre du collectif "Pour la défense du chemin vers la dune" , les signataires ont tous été invités à venir rencontrer Claude Marteel le 5 février 2014 à Bray-Dunes. Voici le compte-rendu de la réunion .

 

REUNION ENTRE LA MAIRIE DE BRAY DUNES ET LE COLLECTIF » PARCELLE AE 140 »

 

COMPTE RENDU

 

Participants :

M. Claude Marteel, maire de Bray Dunes

M. Yannick VANHEE, directeur de l’Office de Tourisme de Bray Dunes

Mme Virginie Michalski, porte-parole du collectif de Bray Dunes

Les signataires du collectif de décembre 2013  

M. Lionel Vandecasteele, Twin Promotions – Le Domaine Sauvage

 

Objet :

La réunion qui s’est tenue le 5 février 2014 dans les locaux de la mairie de Bray Dunes, à l’initiative du maire, M. Claude Marteel, avait pour objet de permettre au maire de répondre à l’initiative de collectif lancée par les résidents de Bray Dunes en décembre 2013 pour défendre la sauvegarde d’un chemin d’accès aux dunes cédé au promoteur immobilier Le Domaine Sauvage.

 

M. Marteel avait convoqué les 214 signataires du collectif, représentés par Mme Virginie Michalski, pour une concertation sur les points de l’ordre du  jour suivant :

 

- Devenir de la parcelle cadastrée AE 140 située en zone UB2  - secteur plage

- Statut de station balnéaire pour Bray Dunes : Attentes de la mairie

- Projets immobiliers en cours à Bray Dunes : Point par la mairie

 

Le présent compte rendu est rédigé par les représentants du collectif, dans la perspective de rendre compte de cette réunion auprès de l’ensemble des signataires. 

NB : Les rédacteurs se sont permis d’apporter quelques compléments d’information sur les sujets traités pour éclairer les lecteurs. 

 

I. Parcelle AE 140 : Etat des lieux 

 

La parcelle cadastrée AE 140, voirie de 705 m² d’accès aux dunes de la commune, prend son origine avenue de la Liberté, dans le prolongement de la rue des Pluviers, et débouche sur la dune classée du Calvaire. Elle appartient au domaine public de la commune, géré par la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD).

 

Cette voirie a fait l’objet de deux délibérations du Bureau de la CUD, respectivement  en juillet 2011, pour être déclassée du domaine public routier, puis en octobre 2012, en vue d’une cession au promoteur belge Le Domaine Sauvage, contre un montant de 95 000 €. L’acquisition de cette parcelle permet au promoteur de disposer d’une surface plus importante pour construire une résidence hôtelière avenue de la Liberté, le chemin d’accès aux dunes jouxtant la parcelle propriété du promoteur. La parcelle AE 140 a ainsi été intégrée à la parcelle de l’avenue de la Liberté qui fait l’objet d’un permis de construire délivré par le maire le 21 octobre 2013 au Domaine Sauvage. 

 

Les 214 signataires du collectif (habitants et amis de la commune) se sont mobilisés pour que ce chemin d’accès aux dunes demeure un chemin public, en raison de son positionnement privilégié au sein de la commune (notamment par rapport aux autres accès existants ou envisagés). Le collectif s’interroge sur les raisons qui ont amené le maire à ne pas procéder à une enquête publique préalable à son déclassement du domaine public, et à la céder à un promoteur immobilier, cette disposition donnant aux seuls occupants de la future résidence hôtelière le privilège d’accéder aux dunes depuis l’avenue de la Liberté.  

En introduction, M. Claude Marteel rappelle que le domaine public routier de la commune auquel appartient la parcelle AE 140 est géré par la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) depuis que Bray Dunes lui est rattachée. Bray Dunes est ainsi tenue de respecter les règles du domaine communautaire qui s’applique à toutes les communes rattachées à la Communauté Urbaine. 

M. Marteel indique que le  processus de déclassement et de cession de la parcelle au promoteur Le Domaine Sauvage a respecté les obligations légales. Le maire justifie l’absence d’enquête publique préalable par le fait que la parcelle en objet n’est pas une voirie de desserte. Dans ce cas, et conformément à l’article L141-3 modifié par la LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 - art. 242 du code de la voirie,  elle peut faire l’objet d’un déclassement du domaine public sans enquête publique préalable.

Le maire indique par ailleurs que l’instruction technique des demandes de permis de construire de Bray Dunes incombe à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), basée à Dunkerque. Les demandes de permis de construire validées par la DDTM sont transmises à la CUD puis au maire de la commune concernée qui est responsable de la délivrance des permis à leurs bénéficiaires. Le maire ne peut refuser d’octroyer un permis de construire à un dossier validé par les services de la DDTM et qui respecte les règles d’urbanisme, le Plan Local d’Urbanisme Communautaire ( PLUC), et autres normes en vigueur. 

 

Le collectif rappelle que la loi de décentralisation de 1983 confère au maire tous les pouvoirs de décision dans sa commune et que celui-ci est responsable devant ses administrés des décisions qu’il prend en qualité de premier magistrat de la commune. Un maire est ainsi entièrement responsable des permis de construire qu’il délivre sur sa commune.

 

Les représentants du collectif expriment leur incompréhension relative à la cession d’une parcelle du domaine public à un promoteur immobilier sans débat public préalable. Ils constatent la totale confidentialité et absence de transparence qui ont entouré les opérations de déclassement et de cession de la parcelle, qui n’ont fait  l’objet d’aucune information du conseil municipal, ni des administrés.

 

M. Marteel répond qu’il n’est pas tenu d’avertir ses administrés de toutes les décisions qu’il est amené à prendre concernant la commune. 

 

Le collectif rappelle à M. Marteel qu’il a répondu à un administré, dans deux courriers successifs d’octobre et de novembre 2013, que la parcelle AE 140 appartenait toujours au domaine public à ces dates. M. Marteel ayant signé le 21 octobre 2013 le permis de construire qui autorisait le promoteur à construire sur la parcelle AE 140, il ne pouvait ignorer, aux dates d’écriture de ces courriers, ce changement de statut du chemin d’accès aux dunes. Par ailleurs, en qualité de Vice-Président de la CUD, M. Marteel a connaissance des décisions de la CUD, et donc de la cession de la parcelle au Domaine Sauvage.

 

Le collectif remarque que si le projet de changement de statut de la parcelle AE 140 avait fait l’objet d’une information préalable, le statut de la parcelle aurait pu être débattu publiquement lors de la révision du Plan Local d’Urbanisme Communautaire (PLUC) qui s’est tenue en mai-juin 2011. Le collectif s’étonne par ailleurs que la parcelle demeure à ce jour répertoriée dans le nouveau PLUC du 24/09/ 2013 comme voie publique non cadastrée, non constructible, alors que la publication du PLUC est postérieure à la cession de la parcelle.

 

M. Marteel précise les raisons qui l’ont amené à accéder à la demande du promoteur de rendre la parcelle AE 140 constructible: Le Domaine Sauvage, qui avait déposé une demande de permis de construire pour une résidence hôtelière avenue de la Liberté sur une parcelle riveraine de la AE 140, convoite par ailleurs la parcelle de l’ancienne colonie St Philippe, propriété du diocèse, pour y déployer une seconde tranche de son programme immobilier. La parcelle du diocèse étant située avenue de la Liberté, de l’autre côté de la AE 140, la cession de la AE 140 au promoteur doit permettre à ce dernier, in fine, de réunir en une les deux parcelles.

 

Le collectif s’étonne que la cession de la AE 140 ait été autorisée en 2011 -2012 par le maire, alors que la parcelle susceptible de faire l’objet d’une extension de programme du Domaine Sauvage est toujours la propriété du diocèse en 2014. La cession de la parcelle AE 140 ne répond donc pas à une obligation d’instruire un permis de construire déposé par un propriétaire de parcelle constructible, mais de la volonté du maire de répondre favorablement à la demande dérogatoire d’un promoteur. 

 

Le collectif exprime à M. Marteel sa volonté que la parcelle AE 140 demeure un chemin d’accès aux dunes, ouvert au public, qui reste dans le domaine public de la commune.

 

M. Marteel répond que l’accès à la dune du Calvaire pourrait se faire en un autre point de l’avenue de la Liberté, dans le cadre, éventuel, d’une servitude de passage concédée sur une parcelle privée. Le maire donne comme exemple la parcelle dont Le Domaine Sauvage est propriétaire avenue de la Liberté, qui pourrait accueillir une servitude qui longerait les parcelles riveraines. Toutefois, les terrains sur lesquels déboucherait cette servitude étant privés, leurs propriétaires pourraient ne pas autoriser un accès à leurs terrains.

 

M. Marteel rappelle qu’il existe 5 autres accès aux dunes du Calvaire, dont un boulevard des Oyats, qui pourrait être aménagé comme l’entrée de la dune Marchant (à proximité du Clos Fleuri). Le collectif rappelle que cet accès est lui aussi positionné sur une parcelle privée, donc soumis au bon vouloir des propriétaires des parcelles. 

 

 

II. Statut de station balnéaire pour BD

 

Les représentants du collectif interrogent M. Marteel sur ses objectifs concernant l’obtention du statut de station balnéaire qu’il revendique pour le secteur plage. 

 

M. Marteel répond que le statut de station balnéaire classée permettrait à la commune d’obtenir des subventions (sans en préciser ni le montant ni les conditions d’obtention). Il précise que Bray Dunes a tous les atouts pour devenir une station balnéaire classée.

 

M. Marteel explique toutefois que ce statut impose de se conformer à un cahier des charges que ne remplit pas encore la commune à deux titres :

- Il manque de l’hébergement hôtelier 

- L’office du tourisme ne respecte pas les normes d’accueil (notamment par un personnel multilingue)

 

Le maire indique que les résidences hôtelières du Domaine Sauvage devraient permettre à Bray Dunes de répondre aux exigences d’hébergement hôtelier imposées par le statut de station balnéaire classée, bien qu’il ne s’agisse pas d’hôtels (pas d’accueil de la clientèle 24h/24, pas de possibilité de réserver une seule nuité, comme le précise un représentant du collectif qui a cherché à réserver, sans succès, un seul week end aux « Margats », résidence hôtelière construite par Le Domaine Sauvage).

 

M. Vandecasteele, représentant du Domaine Sauvage, précise que la résidence hôtelière des Margats, ouverte depuis 2013, a recours aux services de commerçants locaux, notamment pour la livraison de petits déjeuners et des services de blanchisserie. La résidence ne propose pas de service de restaurant à demeure mais a permis l’embauche de 4 agents d’entretien, en saison.

 

Le Directeur de l’Office du Tourisme indique que la mise aux normes de l’office du tourisme nécessitera un budget de fonctionnement annuel de 150 000€ (embauche de personnel trilingue à former, horaires d’ouverture plus étendus, édition de brochures trilingues…) et que ce coût d’exploitation ne sera pas compensé par les subventions que l’on peut attendre du nouveau statut. M.Vanhee estime que le coût initial de statut de station balnéaire classée sera de 300 000€ pour Bray Dunes. Il s’interroge sur le bien-fondé de l’obtention de ce statut qui obligera la commune à respecter des standards touristiques très exigeants et couteux, toute l’année.  

 

 

III. Point sur les projets immobiliers en cours sur le secteur plage

 

Les représentants du collectif expriment leur inquiétude face au déploiement d’immeubles collectifs de grande envergure qui investissent le secteur plage, créant une densification urbaine nouvelle, qui ne respecte pas l’esprit de station familiale de Bray Dunes et fait perdre au secteur balnéaire son identité. Les projets immobiliers peu harmonieux ne s’intègrent pas dans l’habitat de la commune. 

 

Il conviendrait que le Conservatoire du Littoral puisse étendre le périmètre de son intervention sur tout le périmètre dunaire. 

 

Le collectif critique :

 

- Une accélération de la délivrance des permis de construire depuis 2 ans, au profit de promoteurs belges.  

 

- La hauteur des bâtiments qui font l’objet de permis de construire : deux zonages de PLUC cohabitent sur le secteur plage : la zone « UK » (Clos Fleuri) limite la hauteur des constructions à 9 mètres de hauteur, alors que la zone « UB » (avenue de la Liberté) autorise une hauteur d’immeuble de 12 mètres. 

 

Le collectif affirme qu’il n’y a pas lieu de maintenir ces deux zonages distincts sur le secteur plage et revendique une harmonisation de toutes les zones du secteur plage en statut UK, afin de limiter les hauteurs constructibles à 9 mètres sur tout le secteur balnéaire.

 

- L’asphyxie du secteur plage par le manque de places de parkings : le manque de parkings publics oblige les visiteurs à la journée, en particulier en période estivale, à stationner dans les rues, créant un stationnement anarchique dans le secteur plage.

 

Le collectif dénonce notamment la facturation du parking (pour 10€ la journée) aux résidents des résidences du Domaine Sauvage, (cf : Les Margats), en sus de la location du logement. Cette tarification supplémentaire incite les clients à se garer en surface, créant des encombrements dans les rues de la commune, dont les zones de stationnement ne sont pas dimensionnées pour l’accueil de ces véhicules.       

 

- Le collectif note que les promoteurs regroupent des parcelles mitoyennes appartenant à des particuliers pour construire de grands ensembles, au détriment d’un habitat pavillonnaire.

 

M. Marteel répond que le PLUC en vigueur qui définit le zonage de la commune a été voté à l’unanimité par le conseil municipal le 13 avril 2011, suite à un processus de concertation avec la population. Une révision du PLUC qui autoriserait Bray Dunes à reclasser en zone UK la zone UB du secteur plage (en vue de limiter la hauteur constructible à 9 mètres au lieu de 12 mètres) nécessiterait un accord préalable de toutes les communes de la CUD, compte tenu du caractère communautaire du PLUC. 

 

M. Marteel rappelle que des dérogations ont déjà été accordées, à son initiative, au secteur du Centre de Digue (entre La Capitainerie et Le Casino) : les hauteurs du PLUC ont été revues à la baisse dans le PLUC de septembre 2013 sur cette zone.

 

Le collectif demande qu’une telle dérogation au PLUC soit appliquée à la toute la zone UB2 pour limiter la hauteur des constructions à 9 mètres. 

 

Concernant la révision du PLUC du secteur plage, M. Marteel s’engage à établir un inventaire de l’existant avec le concours de l’agence d’urbanisme, la commune de Bray Dunes ne disposant pas des compétences pour faire un état des lieux. Il indique qu’une révision du PLUC demanderait 6 mois de délais et il ne peut en garantir l’aboutissement. M. Marteel précise que de nouveaux paramètres tels que la carte de submersion marine et les zones inondables doivent être pris en considération.

 

 

M. Vandecasteele répond aux interrogations sur les permis de construire et précise que seuls 3 permis de construire ont été délivrés par la mairie de Bray Dunes au Domaine Sauvage : 1 résidence hôtelière rue des Margats, opérationnelle depuis mai 2013, 1 résidence hôtelière avenue de la Liberté, 1 résidence hôtelière rue de l’Eglise. Une demande de permis de résidence hôtelière en limite frontalière de la commune, est en cours d’instruction. Il précise que le permis de construire de l’immeuble de la rue de l’église est mis en suspend, sans en préciser les raisons. 

M. Vandecasteele indique qu’il envisage de réviser les conditions de mise à disposition des parkings pour les résidents de ses résidences hôtelières, afin de limiter les nuisances dénoncées.

 

Un représentant du collectif rétorque que Le Domaine Sauvage s’est vu décerner 5 permis de construire pour 6 immeubles sur la commune, et qu’une sixième demande pour un projet d’immeuble est en cours d’instruction.  

 

Compléments d’information 1: Suite à vérification du PLUC des communes de Leffrinckoucke, de Zuydcoote et de Dunkerque- Malo, il s’avère que les zones balnéaires de ces communes sont intégralement référencées en zone UK. Aucune zone n’est référencée UB, Bray Dunes étant la seule commune à disposer d’une zone UB dans son périmètre plage.  Bray Dunes ne devrait donc rencontrer aucune difficulté pour recueillir l’accord des autres communes de la CUD pour étendre la zone UK à toute la zone plage de la commune. 

 

Les liens vers les plans de zonage du PLUC sont joints en annexe.

 

Complément d’information 2: Après vérification, Le Domaine Sauvage a déposé, hors résidence des Margats déjà construite, 5 demandes de permis portant sur 6 immeubles et résidences hôtelières. A ce jour, 4 permis ont été accordés pour 5 bâtiments et le 5ème projet est en cours d’instruction par la CUD. La liste des permis délivrés est communiquée en annexe.

 

IV. Lettre ouverte aux 3 candidats à la maire 

 

Les représentants du collectif indiquent que, suite à la mobilisation suscitée par le devenir de la parcelle AE 140, et à l’inquiétude générée par le développement des projets immobiliers du secteur plage, les bray-dunois ont décidé d’interpeller les candidats aux municipales pour leur demander de préciser leurs positions sur l’urbanisation de la commune. 

Une lettre ouverte a ainsi été transmise aux trois candidats début février 2014. La liste des signataires de  cette lettre sera transmise à MM Marteel et Vanhille et à Mme Verlynde avant les élections municipales.   

 

V. Recours contre des permis de construire en cours

 

Le collectif indique qu’il a connaissance de plusieurs recours déposés par des particuliers à l’encontre de permis de construire délivrés récemment par M. Marteel à des promoteurs.  

 

Rédaction : les représentants du collectif de décembre 2013 – Février 2014

 

ANNEXE 1 : PLUC – PLANS DE ZONAGE DES COMMUNES RATACHEES A LA CUD

http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/fileadmin/user_upload/pdf/Competences/Urbanisme/Pluc_2013/Plan_de_zonage/2013_09_24_Modifications_LEFFRINCKOUCKE_sans_signature.pdf

 

http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/fileadmin/user_upload/pdf/Competences/Urbanisme/Pluc_2013/Plan_de_zonage/2013_09_24_Modifications_BRAY_DUNES_sans_signature.pdf

 

http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/fileadmin/user_upload/pdf/Competences/Urbanisme/Pluc_2013/Plan_de_zonage/2013_09_24_Modifications__ZUYDCOOTE_sans_signature.pdf 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Association ADELE
  • : L'Association ADELE a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • Contact

Profil

  • Association ADELE
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)

Recherche

Catégories

Liens