Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 15:58

Ce ne sont pas moins de 25 plantes qui sont protégées et/ou menacées au sein des Dunes flamandes.  Ces espèces sont classées de « vulnérables » à « gravement menacées d’extinction » par un coefficient de menace régional mis à jour en 2003. Les protections peuvent être régionales, nationales, voire européennes dans le cas du Liparis de Loesel.

L’embroussaillement rapide et continu des massifs dunaires, notamment des pannes dunaires, par l’Argousier, est un ennemi clairement identifié.

Parmi les plantes les plus menacées et qui nécessitent des mesures de gestion appropriées, citons : l'Epipactis des marais, la Prêle panachée (gravement menacée d'extinction), le Panicaut maritime (emblème du Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres),la Gagée de Bohème (protégée nationalement), la Gentiane des dunes, le Gnaphale jaunâtre, l'Hélianthème obscur, la Jasione des montagnes, le Liparis de Loesel (bénéficiant d'une protection européenne), la Pyrole maritime, le Rosier pimprenelle, la Sagine noueuse, la Violette de Curtis... et bien d'autres encore!

    
Epipactis des marais et Violette de Curtis (photos ADELE)

La perte d’habitats ouverts et ras, ainsi que la diminution du nombre de zones humides dans les dunes, jouent bien entendu un rôle néfaste pour la faune qui s’y trouve. Rappelons que de nombreux Amphibiens se reproduisent dans les pannes dunaires, par exemple, le Triton crêté et le Crapaud calamite, protégés au niveau français (comme tous les Amphibiens ), mais également au niveau européen !

     

Couple de Tritons crêtés et Crapaud Calamite (photos ADELE)

 

L’été, en regardant  autour de lui, le promeneur pourra également se laisser séduire par des Odonates comme le Sympetrum noir ou le Leste brun. Or ces animaux débutent leur vie sous la forme de larve aquatique, et n’auraient aucune chance de développement dans des milieux colonisés par l’Argousier.

   

Sympetrum noir et Leste brun (photos ADELE)

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 10:02

 

(Cliquer sur l'image pour lire l'article)

Réponse à Monsieur le Maire :
Non, l'humain n'est pas banni de la dune : les promeneurs, les joggeurs, les chasseurs, les naturalistes sont de plus en plus nombreux à apprécier le site.
Les campeurs ont, eux aussi, choisi  le camping de Bray-Dunes pour sa proximité de la plage et des dunes.  Le camping "Les Dunes" ne sera jamais fermé ou diminué à cause de Natura 2000. Par contre il est vraisemblable que son extension sur le secteur dunaire de la Dune du Perroquet soit trés compromise ; en effet, à cet endroit se trouve une zone humide qui répond à l'article L. 211-1 du Code de l'Environnement,  avec des espèces protégées. Elle devrait, selon la réglementation, être restaurée.

Réponse aux chasseurs :
Les chasseurs et les écologues ont-ils les mêmes objectifs, c'est à dire prendre en compte toute la biodiversité ?
Les chasseurs doivent comprendre qu'ils ne sont pas les seuls utilisateurs de la dune, d'où les restrictions quant aux jours de chasse. N'y a-t-il pas eu compensation par le Conservatoire du Littoral lors de l'achat des parcelles ? (Droit de chasse à Hondschoote)
Autre remarque : les dunes où il y a le plus de lapins sont les dunes de Ghyvelde. Or, ce sont aussi celles où il y a le plus de renards.

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 21:02
Peut-être avez-vous lu cet article, dans la Voix du Nord du 18 avril 2009 ?   























Les associations Adele, Gon, Adelfa ont réagi immédiatement devant cette offensive contre le travail des écogardes du Conseil Général. Elles trouvent regrettable que les objectifs de ce travail mené depuis plusieurs années, risquent d'être réduits à néant par un article de presse.
Pourquoi la municipalité de Bray-dunes, est-elle la seule à réagir de la sorte ?
Le blog de Bray-Dunes confirme cette position, alors que de nombreux Bray-Dunois sensibles à l'environnement dunaire, sont d'accord avec  le travail de gestion du Conseil général . Vous trouverez ci-dessous quelques réponses apportées au blog de Jean-Claude Marteel .


 

La gestion des dunes flamandes : une gestion mal comprise :

La dune évolue. Son évolution naturelle qui permet de garder les différents milieux : (dune blanche, dune grise, dune arbustive, dune boisée) ne se fait plus, à cela il y a plusieurs raisons :

·         La dune blanche, qui se déplaçait poussée par le vent et qui recouvrait les arbustes située derrière elle, voit sa dynamique perturbée par les nombreuses constructions qui entourent les massifs dunaires.

·         Les lapins qui sont des acteurs très importants pour le maintien des milieux ouverts (ils se nourrissent des jeunes plants d’argousiers…) ont disparu. Et il ne faut oublier que c’est bien la faute de l’homme ! La myxomatose s’est beaucoup développée et nous avons vu de nombreux cadavres de lapins dans les dunes. Ces cadavres n’ayant pas de prédateurs ont été source de contagion. (Le virus de la myxomatose a été introduit en France par le Dr Armand-Delille en 1952 en Eure et Loir et il y eut un trafic de lapins contaminés dans toute la France)

Comme vous le signalez dans votre blog, pour maintenir ces milieux ouverts il faut débroussailler, ce qui est fait par les équipes du Conseil Général et pour les maintenir, on remplace les lapins par d’autres herbivores (chevaux et moutons). Il ne s’agit pas de pâturages mais d’enclos provisoires. Des zones impénétrables ? Elles l’auraient été de toute façon car le « maquis » ne laisse passer personne.

Quant à la dune blanche, le nettoyage manuel des plages, qui respecte la dune embryonnaire, lui est bénéfique et diminue l’érosion du cordon dunaire.

Que des espèces animales ou végétales, en voie de disparition et protégées, aient été répertoriées et qu’elles profitent de cette gestion, on ne peut que s’en réjouir, mais il n’y a pas eu d’apport volontaire d’espèces nouvelles. C’est  primordial sur une zone protégée. Nous nous réjouissons de ce que le peu d’espace naturel restant sur le littoral (7km de côte laissée naturelle sur 40 km de Gravelines à Bray-Dunes) soit ainsi surveillé. Contrairement à ce que vous semblez dire, les découvertes de la dune sont de plus en plus appréciées par les promeneurs.

D’après nos informations, la coupe des arbres  en Belgique, fait partie d’une gestion de la dune boisée : les peupliers qui pompent beaucoup d’eau et assèchent les nappes d’eau superficielles ont été sacrifiés au profit d’espèces locales (hêtres, frênes, chênes).  Les objectifs ont été expliqués aux habitants de La Panne dans leur bulletin municipal. La gestion des espaces naturels doit être considérée sur le long terme. Tout est mis en œuvre pour que la nature retrouve ses droits et que les générations futures puissent en bénéficier.

Commentaire 1 (Nous ne souhaitons plus publier les commentaires anonymes)

Laissé par : un bray dunois le 28/04/2009 à 20h11

 

  • Pas quelques réponse mais une seule. et non désolé, tous les Bray dunois ne sont pas en accord avec vous!!

    Sachez au minimum accepter la critique ce la vous ferai du bien.

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 17:08

Le problème de l’accueil des camping-cars est toujours d’actualité.



Il semble que les Français partent moins loin en vacances et recherchent des séjours courts et peu onéreux. Le week-end en camping-car, quand la météo est favorable, trouve beaucoup d’adeptes.



Mais quand ils arrivent sur la côte  à Bray-Dunes ou à Zuydcoote ou à Dunkerque, les problèmes se posent  :  

Où stationner ??

Où vider les eaux sales, le WC chimique ?

Où faire le plein d’eau et se recharger  en électricité ?

RIEN n’est prévu !

Depuis trois ans l’association ADELE interpelle les collectivités locales  pour que soient aménagées des aires de service et des parkings.

Rien ne bouge ! Ce laxisme incite les vacanciers à avoir des comportements néfastes pour l’environnement.  N’a-t-on pas vu des camping-caristes verser leurs eaux usées ou leurs WC dans les milieux naturels, la nuit venue ?

Encore une saison qui se prépare sans tenir compte de l’évolution du tourisme.

Nous souhaitons que  des villes côtières comme celles  de Bretagne, soient prises en exemple, pour leur réglementation et leur organisation.

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 11:53
L'Union Régionale des CPIE du Nord-Pas-de-Calais lance pour la période 2009-2010 une opération sur les Amphibiens et les Reptiles intitulée "Un Dragon! Dans mon jardin?". Le CPIE Flandre Maritime interviendra sur les territoires  de Flandre Maritime et de Flandre Intérieure. Cette opération soutenue par l'ADELE comporte 2 volets distincts:

- un volet "études"
Le CPIE Flandre Maritime parcourera son territoire d'action pour trouver les "Milieux où les Amphibiens se Reproduisent Effectivement". Il participe par cette opération au protocole "M.A.R.E." du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris.

- un volet "sensibilisation du grand public"
Le CPIE lance un "Avis de recherche" pour les Amphibiens et les Reptiles (voir flyer ci-dessous). Si vous avez dans votre jardin une Grenouille, un Crapaud, un Triton, un Serpent, un Lézard... vous pouvez appeler au 03 28 26 86 76 ou envoyer un mail à l'adresse dragonsdesflandres@nordnet.fr .
Un chargé de mission se déplacera gratuitement à domicile, pour vous aider à l'identification de l'espèce et vous donner des conseils de gestion de son habitat.

Chacun peut ainsi partiper à la sauvegarde de ces animaux menacés et protégés.




Interview diffusée sur Delta FM:
link
Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 17:05
 

l’Adèle vous propose

Un rallye sur la plage à marée basse

 

Ambiance familiale

Beaucoup de questions, de jeux et peu de Km (env 6 km)

le Dimanche 3 mai 2009 de 9h30 à 17h

Rendez-vous devant l’Office du tourisme 

de Bray-Dunes

******

 

. Dés 9h30, vous pouvez venir chercher les informations sur le programme de la matinée

Pensez à prendre des bottes ou de vieilles baskets, un sachet et peut-être votre appareil de photo !

 

Vers 12h30 ou 13h nous nous rassemblerons dans la salle Eole prés de l’Office de Tourisme, où vous pourrez dévorer le pique-nique que vous aurez rapporté pour toute votre famille.

Vers 14h , vous aurez les directives pour le parcours de l’après-midi.

 

Enfin, à 16h30 vous devrez impérativement, être de retour

 

A 17h, ……. Résultats et récompenses !

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 09:43
Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 11:13

POUR TOUT PUBLIC LE SAMEDI  28 MARS 2009 à 9h30 à l'extrémité OUEST de la digue de Bray-Dunes

Semaine du 23  au 28 Mars 2009
Avec les scolaires pendant les jours d'école sur les plages de Bray-Dunes, Zuydcoote, Leffrinckoucke  des membres de l'Association ADELE contribuent à la sensibilisation de l'impact des macro-déchets dans le milieu marin.
Quels types de déchets ? Quelle est leur durée de vie ? Quelle en est la quantité sur le littoral Nord ?

Voici un premier bilan :

 

OPERATION  RIVAGE PROPRE

 

Bilan de l'opération : 23 mars 2009 (matin) à BRAY DUNES

coté Dune du Perroquet

 

 

 

Encadrement : CPIE Flandre maritime : 4 dont BOLLENGIER Bart chargé du pilotage

                      ASSOCIATION ADELE : 2   membres


                      CONSEIL GENERAL DU NORD :2 écogardes Aline BUE et Jean Jacques équipés d'un Engin motorisé de type Quad pour le  ramassage avec remorque + benne mise à disposition sur la plage

                      ASSOCIATION D INSERTION: ECOFLANDRE DUNKERQUE : 1

 

 

Collège        :  NOTRE DAME DES DUNES DUNKERQUE

                     3 CLASSES DE 6ème soit  75 élèves   encadrés par des professeurs

 

 

Linéaire de plage : environ 700 m entre l’extrémité de la digue de BD et les premières fascines devant le camping du Perroquet.  Les déchets étant présents sur la partie haute de l'estran et la laisse de mer

 

Durée effective de l'opération de ramassage : 1 h 15 

 

Incidents: néant

 

 

Conditions météorologiques trés moyennes: présence de vents NO assez fort avec envols de sable , 

 

Conditions de marée : PLEINE MER à 11H10  coefficient de marée: 54

 

Poids des déchets ramassés : 190 kg 


Déchets peu apparents, beaucoup sont recouverts par le sable. (vent)

Toujours beaucoup de morceaux de filets de pêche en nylon 

Et du bois peint (porte, …) casier en plastique, un grand filet de type chalut,

 

 

Un DIS : un ensemble tuyau-petit réservoir  en plastique, contenant des hydrocarbures liquides noirs  et plusieurs cartouches de chasseur

 

A signaler l'absence de sacs en plastique ( conséquence heureuse de l'abandon des sacs de caisse dans les grandes surfaces : à confirmer ) , de seringues et d'objets datant de la dernière guerre, d'oiseaux morts

 

A mentionner des enveloppes d'oeufs de roussettes, de raies et des oeufs de buccins

 

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 10:53






                  

 

 

Communiqué de presse - Lundi 23 mars 2009

 

Soufre sur Dunkerque : le risque industriel ne diminue pas

 


Samedi, un épais nuage de produits soufrés s’est répandu sur Dunkerque, provoquant un carambolage et obligeant les habitants au confinement, le tout dans une certaine cacophonie. Réaction de France Nature Environnement.

Des instructions contradictoires

Quelques jours avant le lancement de la table ronde sur les risques industriels, un nouvel accident vient de se produire à Dunkerque dans une usine qui transforme du soufre liquide en soufre solide. Suite à un incendie, un nuage de produits soufrés, très épais, s'est répandu sur la ville. En raison de l’absence de vent et semble-t-il, d’une inversion de température, ce nuage a stagné plusieurs heures. Comme d'habitude, les informations les plus contradictoires ont circulé. Il a ainsi été demandé aux habitants de rester confinés chez eux, tout en leur assurant qu’ils ne couraient aucun danger.

Prendre soin des populations à risques
Jean Sename, membre du directoire risques industriels de FNE, rappelle que « les émissions de dioxyde de soufre et d'hydrogène sulfuré ne sont pas anodines. Ainsi le dioxyde de soufre n'est pas seulement irritant. Il provoque une altération de la fonction pulmonaire particulièrement préoccupante chez les enfants, les personnes asthmatiques, souffrant de bronchites, de gênes respiratoires. » Dans les accidents de type nuage toxique, il est essentiel de se rappeler qu'il existe des groupes à risque plus fragiles que « le fameux français moyen » souvent introuvable. C'est à ceux-là que devraient s'adresser les alertes.

1200 accidents industriels par an en France
FNE constate que le nombre d'accidents industriels ne se réduit pas en France. Ainsi, le bureau d’analyses des risques et des pollutions industrielles a encore répertorié 1216 accidents industriels en France en 2007, dont près de 20% sont dus à des installations non classées ICPE, alors que la loi Bachelot ne concerne que les 600 usines les plus dangereuses.

Une table ronde pour combler les lacunes du Grenelle

FNE attend énormément de cette table ronde de « rattrapage du Grenelle » qui a fait l'impasse sur les risques industriels. La fédération sera particulièrement exigeante sur les résultats et ne cautionnera aucune diminution du contrôle sur les risques industriels au nom d'une relance de l'économie.
  

    

Objet :
suite de l'incendie CITIS PETITE SYNTHE
>

>

 

L'association de défense de l'environnement ADELE Dunkerque  s'étonne qu'aucune  donnée chiffrée sur l'évolution des teneurs en  dioxyde de soufre (SO2 ) et autres composés  plus ou moins nocifs, générés par l'incendie du stockage de soufre (H2S).,mesurées par le réseau ATMO et sur le site du sinistre, n'ait pas fait l'objet d'une communication plus précise  à destination des  habitants  ( les différents intervenants sur les ondes s'étant contentés  de rassurer les auditeurs en  affirmant que les concentrations observées , détectées par les différents appareils de mesure se sont avérées trés basses , en tout cas , bien en dessous des limites présentant un danger pour la santé humaine ( seuil d'alerte )  : ce qui reste quand même à vérifier .

L'ADELE demande des précisions quant aux modalités d'exploitation des résultats fournis par les différents appareils de mesure mis en oeuvre.

L'ensemble des évènements doit être à présent examiné dans le détail  ,  en particulier l'évolution du nuage toxique pendant et au sortir du phénomène d'inversion de température et   ainsi permettre de mieux appréhender  les enseignements  nécessaires pour  évaluer l'impact spatial d'un tel  phénomène.

Le vice président de l'ADELE 

MARIETTE Michel 

 



Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 18:15

Association de défense de l'Environnement du Littoral Est (de Dunkerque)

Notre assemblée générale a eu lieu le vendredi 23 janvier 2009 à la maison de l'environnement de Dunkerque. Elle fut l'occasion de rencontrer une vingtaine de nos membres (sur 80) et de faire le bilan de l'année 2008 : une année marquée surtout par "les 20 ans de l'Adèle".
****



Pour 2009 les  objectifs principaux de notre association restent :

  -  La préservation du milieu marin et des activités traditionnelles (dans le respect des réglementations européennes)

  - Une vigilance quant à la gestion responsable des évacuations à la mer des crues  et à l'adaptation des mesures à mettre en œuvre pour lutter contre les conséquences du réchauffement climatique sur notre Littoral.

-   La conservation des milieux dunaires existants classés ou non.

Pour la richesse de leur biodiversité, classée au niveau européen, parce qu’ils permettent des continuités écologiques entre le bord de mer et l’hinterland,  parce qu’il ne reste que 5 km de dunes sur 40 km de côte de Gravelines à Bray-Dunes, parce qu’ils sont un rempart contre l’intrusion des eaux marines, l’Association souhaite le maintien et la protection des milieux dunaires et reste vigilante à tout projet d’aménagement sur la frange littorale.

- Opérations de sensibilisation aux changements de comportement à adopter dans la vie de tous les jours, face aux problèmes environnementaux.(déchets, transport, consommation..)

                                                ***

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Association ADELE
  • : L'Association ADELE a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • Contact

Profil

  • Association ADELE
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)

Recherche

Catégories

Liens