Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 09:56

Nous venons d'apprendre, par les médias,  la présence d'une pollution de l'eau distribuée par la Lyonnaise des eaux.

Qu'en est-il pour le Dunkerquois ?

Voici le résultat de nos recherches :

 

Les services de l'Etat nous ont effectivement présenté la situation lors du CODERST de ce mardi 16 octobre. La pollution, découverte par hasard en 2011 et confirmée récemment suite à des investigations plus poussées, existe en fait de longue date. Le perchlorate a des effets sur la thyroïde, les adultes sensibles de la thyroïde devraient donc se prémunir également, même si ce sont d'abord les nourrissons qui sont impactés (risque pour le développement neurologique) ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes. Quid des nourrissons qui ont consommé cette eau ces dernières années ?


Les perchlorates sont des sels chlorés, donc ne pas faire bouillir l'eau, cela concentre les sels dans l'eau...



Les méthodes de filtration, type Brita, sont totalement inefficaces.

Mieux vaut consommer de l'eau en bouteille jusqu'à résolution du problème,

A-t-on droit à un rabais sur la livraison de cette eau de qualité médiocre ?

 

L'Etat dit ne pas connaître la cause : explosifs utilisés dans l'exploitation des mines de charbon, conséquence des obus et munitions de 14/18 "oubliés" dans nos sols, origine industrielle ???

L'ADELE souhaite qu'une information par affichage soit appliquée dans les lieux publiques et les salles d'attente des médecins.

 

infographie-eaux-polluees.jpg

 

  PS :

Nous avons eu hier, mercredi 24 octobre, une comission géographique AA-YSER-AUDOMAROIS organisée par l'Agence de l'eau.

 

Dans le chapitre "Zonage d'intervention, enjeu eau potable" Il nous a été possible de poser le problème actuel concernant le Perchlorate. Voici les réponses :

 

Il n'existe pas, à ce jour, de seuil néanmoins il a été reconnu que

  • 4 nanogrammes de perchlorate d'ammonium présentent un danger^pour le nourrisson de moins de 6 mois dont la thyroïde est en formation et par voie de conséquence pour la femme enceinte et allaitante.
  • 15 nanogrammes : un danger pour les adultes aussi

Le préfet tarde à émettre un arrêté.

 

Pour la SMAERD, deux solutions semblent envisagées : dans un premier temps diluer cette eau avec une eau prélevée dans un autre gisement, dans un deuxième temps utiliser des résines pour épurer l'eau.

   

Nous avons insisté pour qu'une information soit faite de toute urgence aux mamans concernées.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'Association ADELE
  • : L'Association ADELE a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • Contact

Profil

  • Association ADELE
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)

Recherche

Catégories

Liens