Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 15:02

Article de l'hebdomadaire le " PHARE " du mercredi 10.07.2013,

 

AMENDES

Aller sur le banc des phoques, ça peut coûter cher !

 

 

      1210347-aller-sur-51db13aa.jpg.jpg

 

 Le banc des phoques est un reposoir privilégié pour les phoques veaux-marins. ©Oceamm

Dans une directive du 1er juillet 2013, Emmanuel Gilbert, directeur de la Délégation à la mer, au littoral et à la navigation intérieure, rappelle que la perturbation intentionnelle de mammifères marins protégés constitue une infraction.

Le banc des phoques est concerné.

Que ceux qui ont déjà rentré les coordonnées GPS du banc des phoques (ou île aux phoques), et projeté d'aller y faire un tour se ravisent. Cela pourrait leur coûter une belle amende.

Dans une missive rédigée en date du 1er juillet 2013, Emmanuel Gilbert, le directeur de la Délégation à la mer, au littoral et à la navigation intérieure de la DDTM (Délégation départementale des territoires et de la mer), tient à rappeler fermement qu'à l'approche de la saison estivale, la perturbation intentionnelle de mammifères marins protégés constitue une infraction. Notamment sur le banc des phoques : « Mon attention est depuis plusieurs années régulièrement attirée sur les perturbations de différentes natures que les activités de plaisances, voire tout simplement de tourisme, occasionnent aux phoques veaux-marins présents sur le banc des phoques au large de Dunkerque. » Des observateurs ont déjà constaté ces dernières semaines plusieurs intrusions humaines sur le banc à chaque fois que celui se découvre. « Durant la période estivale, il y a une recrudescence de dérangements. Dès que le banc est sortant, il y a du monde. Des dérangements de mammifères ont déjà été constatés. On les voit attendre que les visiteurs s'en aillent avant de pouvoir regagner leur reposoir », explique Sylvain Pézeril, président d'Oceamm (observatoire pour la conservation et l'étude des animaux et milieux marins).

Or, comme le rappelle Emmanuel Gilbert, en se référant à un arrêté interministériel du 1er juillet 2011 fixant la liste des mammifères marins protégés sur le territoire national, la perturbation intentionnelle d'espèces protégées comme le phoque veau-marin est une infraction passible d'une amende de 750 euros.

« Il n'y a pas d'interdiction d'aller sur le banc des phoques, mais une interdiction de perturber les animaux, donc d'aller sur les reposoirs et donc sur le banc des phoques », insiste Sylvain Pézeril.

Cet espace naturel qui se dévoile à marée basse est, à cette période de l'année en effet un endroit privilégié de repos pour les mâles, les jeunes et les femelles qui allaitent et élèvent leurs petits. Certains l'ignorent, d'autres en font fi. Tous devront répondre aux gendarmes qui constateraient une présence sur ce site.

« Ça commence à bouger. L'Adele, le SIDF, les services de l'État communiquent à ce sujet... Ça fait enfin son effet ! », souffle le président d'Oceamm. Pour que le bien nommé banc ces phoques reste celui des mammifères marins et pas celui des touristes.

 

Suzanne URGACZ

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association ADELE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'Association ADELE
  • : L'Association ADELE a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • Contact

Profil

  • Association ADELE
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)
  • L'Association Adèle a pour objet la défense de la nature et de l'environnement du litttoral Est (Communes de Dunkerque, Leffrinckoucke, Zuydcoote, Bray-Dunes, Ghyvelde, Téteghem)

Recherche

Catégories

Liens